twitter facebook chevron-right

Bernard Cazeneuve à Valérie Pécresse : "Dégustez mes gateaux sucrés de Cherbourg ça vous calmera"

Le ministre du Budget citait des propos de sa prédecesseur qui réfute le raisonnement. Il est 14h30, personne n'a déjeuné et les esprits s'échauffent.
Moins de 2 min

Il est 14h30 et l'audition des ministres Bernard Cazeneuve et Pierre Moscovici par la commission des finances n'est toujours pas terminée. Les esprits sont échauffés et alors que Bernard Cazeneuve cite des propos de Valérie Pécresse lorsqu'elle était à sa place pour écarter les critiques de l'opposition. Agacée, la ministre tente de répondre et d'interrompre le ministre. Celui-ci entend finir son raisonnement. "Vocifération n'est pas raison" répète-t-il alors que Valérie Pécresse continue d'argumenter. Au milieu de l'échange, Bernard Cazeneuve lui lance un "Mangez mes gâteaux sucrés ça vous calmera et ça vous rendra aimable". Une phrase qui a choqué Hervé Mariton, assis à côté de l'ancienne ministre mais qui n'a pas eu la parole. Le ministre, visiblement mal à l'aise après sa sortie poursuit son intervention. L'air de rien.

Voir la séquence en images :

Présent en commission des finances, le député UMP Yves Censi estime que "Bernard Cazeneuve a eu une attitude machiste sur ce coup là" et qu'il est "de toute façon très orgueilleux et ne supporte pas la critique".

Le député explique aussi pourquoi des gâteaux de Cherbourg étaient présents en commission : "lorsque les ministres des Finances et du Budget sont auditionnés sur le budget, on sait qu'on ne va pas manger" explique le député. "Alors traditionnellement, les ministres apportent des financiers" pour tenir sans déjeuner.