twitter facebook chevron-right

"Cohérence socialiste", nouvelle sensibilité au PS lancée par quatre députés

Quatre députés socialistes ont annoncé ce mercredi la création d’un nouveau courant baptisé "Cohérence socialiste". Ils appellent à rouvrir des débats devenus "inexistants ou interdits" au Parti socialiste.
Moins de 2 min

Entre les légitimistes et les frondeurs, difficile de trouver sa place au PS. Pour faire entendre leur voix, quatre députés de la majorité – Karine Berger, Yann Galut, Valérie Rabault et Alexis Bachelay – ont décidé de créer un nouveau courant au sein du PS : "Cohérence socialiste". "Nous partons d’un constat : de nombreux débats sont devenus inexistants ou interdits au Parti socialiste", attaque Karine Berger. Cohérence socialiste propose donc de "recréer ce débat" autour de trois thèmes : la politique économique, les institutions de la Veme République et le débat européen.

"Notre démarche s’inscrit dans le cadre du PS et ne se revendique d’aucune figure tutélaire", précise Yann Galut même si les quatre élus ne se privent pas d’émettre des critiques sur la politique menée par la gauche depuis plus de deux ans. Par exemple sur les mesures prises en faveur des entreprises. Comme les frondeurs, Cohérence socialiste demande la mise en place de contreparties aux baisses de charges voire même la conditionnalité des aides versées. Autre proposition : instaurer plus de dialogue social avec les organisations reconnues. "Est-ce que les pigeons sont des gens représentatifs pour faire bouger la politique économique de la France ?", ironise la rapporteur du Budget Valérie Rabault. "La réponse est non."

Une primaire en 2017

Mais pas question de débattre de ces sujets au sein du groupe socialiste ou dans l’hémicycle, comme ce fut le cas lors des débats sur les deux collectifs budgétaires. Les quatre élus veulent que ces orientations soient directement tranchées au sein du parti. Ils proposent pour cela la tenue d’un congrès dès le début de l’année 2015, pour "clarifier les débats". "Nous ne nous interdisons pas de déposer une motion au prochain congrès", indique Karine Berger. Dans la foulée, ils demandent la tenue d’une primaire avant l’élection présidentielle de 2017. "Une manière aussi pour François Hollande de se relégitimer", sourit Yann Galut.

D’ici le congrès, les membres de Cohérence socialiste prévoient de se réunir et de se compter à La Rochelle. C’est aussi à la fin du mois d’août que les quatre mousquetaires publieront un ouvrage commun. Son titre ? "Contre la mort de la gauche". Tout un programme.

Élisa Bertholomey