twitter facebook chevron-right
Union européenne

Taxes américaines sur l'acier et l'aluminium : l'UE "pour le moment" épargnée

La commissaire européenne au commerce Cécilia Malmström a évoqué mardi devant les députés la politique protectionniste de l'administration Trump. Elle a également affirmé que le Brexit aura "probablement des effets négatifs" pour Airbus.
Moins de 2 min
LCPLCP

La commissaire européenne au commerce Cécilia Malmström a réaffirmé mardi devant les députés son attachement au "libre-échange", une "bonne chose si on fait des accords transparents, égaux, win-win".

La représentante de l'Union européenne, auditionnée par les commissions des affaires étrangères et des affaires économiques, a évoqué la politique commerciale américaine : l’administration Trump a décidé d'imposer une taxe de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium à l'exportation vers les Etats-Unis.

Des tarifs "pas légitimes" selon la commissaire européenne et qui évoque "un protectionnisme pas très bien caché".

Les "effets négatifs" du Brexit

La commissaire européenne s'est rendue à Washington à la fin du mois de mars afin de négocier une exemption au nom de l'Union européenne. Résultat, ces taxes, qui visent principalement la Chine (le pays a d'ailleurs saisi l'OMC), ne touchent pas "pour le moment" le continent.

"Nous sommes en discussion étroite avec les Américains pour que cette exclusion soit permanente", a précisé Cécilia Malmström, qui évoque des échanges "intenses" tout en précisant que pour l'heure, les Européens n'ont pas encore reçu de réponse.

Par ailleurs la commissaire européenne a souligné que le Brexit aurait "probablement" des "effets négatifs" pour "Airbus et d'autres compagnies" :