twitter facebook chevron-right

Yann Galut propose d’imposer ou de déchoir de la nationalité française les exilés fiscaux

Le départ de Gérard Depardieu pour la Belgique agite la classe politique
Moins de 2 min

Yann Galut , député socialiste du Cher, a dévoilé un communiqué dans lequel il "propose à la représentation nationale d’adopter une loi, à l’image de ce qui se fait pour les ressortissants américains, soumettant à l’impôt les exilés fiscaux. Faute de règlement du différentiel entre les impôts du pays qui les accueille et les impôts qu’ils auraient acquitté en France, ces exilés fiscaux se verraient déchus de leur nationalité française."

Le député PS du Cher fustige l'attitude de Gérard Depardieu, qui s'est installé en Belgique pour des raisons fiscales. "Cette démarche particulièrement égoïste poursuit un seul objectif : soustraire à la juste contribution leurs patrimoines astronomiques au mépris de la solidarité nationale", peut-on notamment lire dans le communiqué. "En ces temps de crise de nos finances publiques, et de délitement de l'esprit public, il faut rappeler que chacun doit également contribuer en fonction de ses facultés à cette ambition commune qui est le redressement de la France."

Le départ de Gérard Depardieu pour la Belgique a fait vivement réagir la classe politique : il a été critiqué par l'ensemble de la gauche, qui a reproché à l'acteur une attitude antipatriotique, tandis que la droite y a vu le résultat de la politique du gouvernement. Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, a déploré le manque de "citoyenneté" de la star française, et s'est montré ouvert pour discuter de la proposition de Yann Galut. Jean-Marc Ayrault notamment a quant à lui fustigé ce mardi, lors d’une conférence de presse à la clôture de la conférence nationale contre la pauvreté, les exilés fiscaux qui veulent "devenir encore plus riches" et qui cherchent à "s’exonérer de la solidarité avec les autres Français".