twitter facebook chevron-right

Journées parlementaires LREM : Philippe prend la défense de Macron

Journées parlementaires LREM : Philippe prend la défense de Macron

Au lendemain du vote désignant Richard Ferrand candidat de La République en Marche à la présidence de l'Assemblée nationale, le Premier ministre Édouard Philippe a vanté le macronisme, "un projet clair, celui d’une France de l’émancipation et de la solidarité réelle". LCP vous propose de (re)voir les principaux extraits de son intervention.

Premier ministre et premier défenseur de l'exécutif. Devant les parlementaires de La République en Marche, réunis à Tours, Edouard Philippe a défendu mardi le président de la République confronté aux critiques des médias et de l’opposition. Après un été difficile et une rentrée politique qui l’est tout autant, Emmanuel Macron connaît un trou d’air dans l’opinion publique avec une chute historique de 12 points (à 29% d’opinions favorables) au mois de septembre selon le baromètre Odoxa pour France Inter, la presse régionale et le journal L'Express.

Un peu plus épargné – avec tout de même une baisse de 5 points –, le Premier ministre totalise 35% d’opinions favorables. Malgré son passé d’élu Les Républicains, Édouard Philippe – qui n’est pas membre de La République en marche –, maintient le cap et affiche un soutien sans faille vis-à-vis du chef de l’État. Aussi bien sur l’écologie où il appelle à regarder le "chemin parcouru", que sur le volet social, Édouard Philippe fait sien le projet d'une France "de l’émancipation et de l’égalité réelle".

Face aux députés LREM, Richard Ferrand, probable futur président de l’Assemblée nationale, a également défendu le travail accompli en un an et a affiché sa volonté de poursuivre la conduite des réformes à l’Assemblée.

>> Les principaux extraits à retrouver ici :