twitter facebook chevron-right

Des ONG qui font "le jeu" des passeurs ? "Si j'étais à leur place, je ferais pareil !", répond Sonia Krimi

La députée La République en marche de la Manche dénonce, jeudi dans Politique matin, les critiques envers les associations humanitaires qui recueillent des migrants en perdition en mer Méditerranée. "Il ne faut pas mettre les passeurs et les ONG au même niveau...", dit-elle après la tragédie de l'Aquarius.

Elle s'était déjà fait remarquer lors des questions d'actualité au gouvernement sur la situation des demandeurs d'asile en France, elle continue avec les migrants qui veulent traverser la mer Méditerranée. "Je pense que le travail de Frontex est complémentaire au travail des associations. Je le redis, il ne faut pas mettre les passeurs et les ONG au même niveau", explique la députée LREM Sonia Krimi.

Emmanuel Macron a estimé que l'ONG allemande Lifeline avait fait "le jeu" des passeurs en faisant baisser le coût d'une traversée. La députée La République en marche de la Manche s'oppose à cette vision. "Si j'étais à leur place je ferais pareil ! Laisser des gens revenir mourir sur les plages libyennes, revenir au viol, revenir à la prison, revenir à l'esclavagisme, non ! Dire ça, c'est mettre ces ONG et les passeurs au même niveau..."

"Je suis contre stigmatiser ces associations-là. Elles font un travail formidable aux côtés de Frontex. Dans un moment de turbulences, il faut toujours revenir à la base et à nos valeurs" Sonia Krimi, députée LREM de la Manche


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat