twitter facebook chevron-right

Interdiction du glyphosate : "On se tiendra à cet engagement. J'ai complètement confiance en Emmanuel Macron", assure Moreau (LREM)

Le rapporteur de la majorité sur la loi agriculture et alimentation, défend l'absence de l'interdiction du glyphosate dans le texte de loi alors qu'il avait déposé auparavant un amendement interdisant l'herbicide. "Je ne juge pas utile de l'instaurer dans la loi. La législation contre le glyphosate ne sera utile que si on arrive à convaincre suffisamment de partenaires européens."

Emmanuel Macron a beau s'être engagé à bannir l'usage du glyphosate dans les trois ans, la mesure ne figure pas dans le projet agriculture et alimentation actuellement en débat dans l'hémicycle.

Une position qu'assume le député La République en marche Jean-Baptiste Moreau, pourtant lui-même dépositaire d'un amendement interdisant le glyphosate et retiré depuis : "On n'a pas eu de pressions. J'ai eu des discussions avec le ministre de l'Agriculture, avec le Premier ministre, avec le président de la République, et on se tiendra à cet engagement de l'arrêt du glyphosate dans 3 ans, il n'y a aucun doute là-dessus. C'est un engagement fort du président de la République et il n'a pas l'habitude de ne pas faire ce qu'il dit."

Pas d'interdiction du glyphosate : "J'ai complètement confiance en Emmanuel Macron et donc je ne juge pas utile de l'instaurer dans la loi"Jean-Baptiste Moreau, rapporteur LREM de la loi agriculture et alimentation

Un engagement présidentiel sans mise en place d'une contrainte ou d'une interdiction du législateur. "Il faut que la recherche avance, assure Jean-Baptiste Moreau. La législation contre le glyphosate ne sera utile que si on arrive à convaincre suffisamment de partenaires européens. Si cela reste franco-français ça sera de la sur-transposition, on va gréver nos producteurs avec des conséquences lourdes..."

Trois ans pour sortir du glyphosate, la majorité et l'exécutif seront scrutés à la loupe...


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat