twitter facebook chevron-right

"La France Insoumise accompagnée de ses punks à chiens occupent les universités!", dénonce Marine Le Pen

La présidente du Front national a battu en brèche, jeudi dans Questions d'info, l'idée que des étudiants occuperaient leurs universités. Elle y voit au contraire l'influence du mouvement de Jean-Luc Mélenchon face à la faiblesse du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Face aux mouvements de protestation dans les universités et les blocages, notamment à Tolbiac ou Sciences Po Paris, Marine Le Pen se montre ferme sur l'attitude à adopter. Pour elle, ces blocages relèvent d'une récupération politique opérée par La France insoumise. "Non les étudiants n'occupent pas les universités ! La France Insoumise, accompagnée de ses punks à chiens traditionnels, occupent les universités ! Ce n'est pas exactement la même chose...", dénonce-t-elle.

"Les crasseux, les marginaux, ce sont eux qui occupent les universités !"

La présidente du FN met sur le même plan les protestataires dans les universités et ceux de Notre-Dame-des-Landes : "Les crasseux, les marginaux, oui, ce sont eux qui occupent les universités !"

"Ils sont une minorité et ils empêchent les étudiants, qui eux réclament le déblocage de leurs universités, de pouvoir accéder à leurs cours !"Marine Le Pen, présidente du Front national

Marine Le Pen en appelle au retour d'une "autorité de l'Etat". Elle fustige l'attitude adoptée par le ministre de l'Intérieur : "Gérard Collomb, il dit beaucoup mais il fait peu ! Quel que soit le domaine..."


Questions d´info, c´est chaque jeudi sur LCP : une personnalité politique se soumet aux questions de quatre journalistes de LCP, l'AFP, Le Monde et France Info. Une interview sans concession et sans complaisance où s´enchaînent réactions, analyses, déclarations...