twitter facebook chevron-right

Les sous-entendus de Claude Goasguen qui irritent Laurianne Rossi

Passe d'armes, lundi dans Politique matin, entre le député Les Républicains Claude Goasguen et sa collègue de La République en marche. L'ancien maire du XVIe arrondissement de Paris accuse Laurianne Rossi, jadis militante socialiste, d'avoir bénéficié d'emplois de complaisance notamment au sein de SNCF Réseau.

Un an après les législatives, trois députés de la XVe législature sont revenus, pour LCP, sur leur première année de mandat. Une année en forme de blues pour Claude Goasguen : le député Les Républicains confie qu'il ne serait pas revenu à l'Assemblée nationale s'il avait été maire d'une commune. La députée LREM Laurianne Rossi l'interpelle vivement : "Pourquoi vous êtes-vous représenté, si le Parlement n'a aucun pouvoir et que vous vous ennuyez tant à l'Assemblée nationale ! Vous auriez dû rester maire du XVIe arrondissement..."

Un emploi de complaisance de Laurianne Rossi à SNCF Réseau selon Goasguen

Une attaque qui a vivement irrité le député Les Républicains : "Je vous remercie de vous occuper de ma carrière - moi, si vous voulez je m'occupe de la vôtre. Vous nous parlez de société civile... Moi j'appelle pas 'société civile' les gens qui sont nommés dans des entreprises qui sont parapubliques !"

Une accusation que conteste Laurianne Rossi, ancienne militante PS qui travaillait au sein de SNCF Réseau. "Je ne suis pas nommée ! J'ai candidaté avec mon CV et ma lettre de motivation comme bon nombre de salariés du privé !" Le député LR Claude Goasguen ne se démonte pas et maintient ses insinuations : "Oui bien sûr ! Ce ne sont pas du tout des postes para-politiques ! Jamais ! Bien sûr ! Je connais votre carrière très bien... Je vous souhaite d'avoir la mienne de carrière et d'avoir la même carrière dans la société civile que la mienne ! Mais une vraie société civile, pas une société civile de camarades !"

"Ça ne vous honore pas !", répond choquée la députée La République en marche. "Il ne faut pas nier les choses !", conclut Claude Goasguen.

Quelques minutes après la fin de l'enregistrement la députée Laurianne Rossi a dénoncé sur Twitter les propos de Claude Goasguen sur notre plateau. Dans un second tweet, elle demande des excuses publiques du député Les Républicains.

Edit 13h32 : Le député Les Républicains Claude Goasguen a présenté ses excuses à la députée Laurianne Rossi sur son blog :

"Madame Laurianne Rossi est irritée par les propos que j’ai tenus lors d’un débat sur LCP ce jour. Elle m’accuse notamment d’avoir abusé du terme copinage (je pense avoir dit plutôt camaraderie). Je m’en excuse auprès d’elle si ce terme l’a choquée mais je voulais simplement rappeler qu’elle était depuis 2007 engagée dans un parti politique, le PS (...) et même si Madame Rossi a abandonné le PS en 2011, je ne faisais que me référer à ce que dit d’elle Wikipédia. Je suis désolé en toutes hypothèses que le terme copinage l’ait choquée et j’en retire l’expression un peu forte. Avec toutes mes excuses bien entendu."


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat