twitter facebook chevron-right

Tweets de Trump contre Macron : les députés choqués ou… compréhensifs

Le président américain a, dès potron-minet mardi, multiplié les tweets vengeurs contre Emmanuel Macron, ironisant sur sa cote de popularité en berne et proposant de "rendre sa grandeur à la France". Aux Quatre colonnes, les députés n’ont pu rester de marbre…
La semaine dernière, Donald Trump n’avait pas digéré les propos d’Emmanuel Macron sur Europe 1, lorsqu’il proposait de créer une armée européenne pour "nous protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des États-Unis d'Amérique". Le chef de l’État français réagissait ainsi à la décision américaine de se retirer d'un traité de désarmement nucléaire remontant aux années 80.

Mardi, la colère de Trump est encore montée d’un cran. Le président américain a publié cinq tweets rageurs contre celui qu’il appelait encore la semaine dernière son "très bon ami."

"Le problème est qu'Emmanuel Macron souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%", écrit Trump avant de proposer de "Rendre sa grandeur à la France " ("MAKE FRANCE GREAT AGAIN"), en écho à son slogan de campagne.

Mais Donald Trump n’en est pas resté là, évoquant la période de l’Occupation en France, lorsque les Français "commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant que les États-Unis n'arrivent"… Ambiance.

Les députés n’ont pas tardé à réagir à cette fureur numérique. Olivier Faure, patron du Parti socialiste, dénonce des propos "insultants" et "outranciers", tandis qu’Éric Ciotti (LR) et Gilbert Collard (Rassemblement national) justifient la colère de Trump, évoquant un juste "retour de bâton" et "la faiblesse du président français".

(propos recueillis par Mathieu Desmoulins et François Goulin).