Image
Cours criminelles

Cours criminelles-débatdoc mercredi 1er juin à 20h30 inédit

Caen, dans le Calvados. Une sonnerie annonce « la Cour ! » et la caméra plonge pour la première fois au cœur d’une audience criminelle.

A l’occasion de l’expérimentation d’une nouvelle instance judiciaire, la réalisatrice Laetitia Ohnona a pu filmer l’intégralité d’un procès d’inceste.

Très semblable à la cour d’assises, la cour criminelle ne juge que les crimes punis de vingt ans de prison maximum. En somme, une écrasante majorité de viols.

Avec cette différence majeure qui fait l’effet d’une révolution dans le monde judiciaire : l’absence du jury populaire. Ici, seuls cinq juges sont appelés à rendre un verdict, posant la question quasiment philosophique de la participation des citoyens à la justice.

A double lecture, ce documentaire questionne le devenir d’un système judiciaire en souffrance, mais permet aussi de poser des mots et des images sur l’un des crimes les plus répandus en France : l’inceste.

  • Réalisé par : Laetitia Ohnona
  • Année : 2022
  • Coproduction : Memento / LCP / France 3

Laetitia Ohnona

Journaliste et réalisatrice indépendante depuis 20 ans, Laetitia Ohnona documente les faits de société sous l’angle particulier de la justice. Après 7 ans d’immersion dans le parcours judiciaire du viol pour son documentaire « Elle l’a bien cherché » diffusé en 2019 sur Arte, elle continue son travail sur les violences sexuelles avec « Cours Criminelles », en parvenant à filmer un procès d’inceste dans son intégralité. Elle mène en parallèle de nouveaux projets qui tournent autour de la pédocriminalité et de la violence conjugale.

Diffusions : 

  • Mercredi 1er Juin à 20h30
  • Mercredi 8 juin à 00h30
  • Et en replay sur LCP.fr 

SUIVI D'UN DÉBAT PRÉSENTÉ PAR JEAN-PIERRE GRATIEN 

Image
DEBATDOC-Jean-Pierre Gratien

sur le thème "Les cours criminelles : quel premier bilan ?" avec : 

  • Nicole Belloubet, ancienne ministre de la Justice
  • Dominique Coujard, ancien magistrat, ancien président de la cour d'assises de Paris  
  • Christiane Besnier, ethnologue