Image
Léon Trostky, l'homme à abattre

Léon Trotsky, un homme à abattre-inédit Débatdoc lundi 5 décembre à 20h30

INEDIT

Le 21 Août 1940, après onze années d’exil, Léon Trotsky, l’un des acteurs les plus emblématique de la révolution russe, est assassiné à Mexico par le communiste espagnol Ramon Mercader.

Ce film propose une narration croisée entre la vie d’exilé de Trotsky et la préparation de son assassin, recruté en 1937 par les services secrets soviétiques pour accomplir l’un des plus spectaculaires assassinats politiques du XXème siècle.

En 1940, à Mexico, le meurtre de Léon Trotsky marque l’aboutissement d’une opération minutieusement orchestrée depuis 1937. Après des années de haine et d’affrontements, Staline s’était enfin débarrassé de son pire ennemi.

Comment cette opération spéciale - appelée « opération canard » - a-t-elle été mise en place ? Qui est Ramon Mercader, l’assassin de Trotsky ? Comment s’est-il fait embrigader par les services secrets soviétiques ? Comment Léon Trotsky a-t-il poursuivit son combat pour ses idées alors qu’il était devenu en 1925 un paria dans son propre pays, puis dès 1929, un exilé contraint à l’errance, un homme à abattre ?

Mêlant archives et évocations, à la façon d’un thriller politique, le film restitue de manière précise et très documentée le parcours de deux hommes aux destins extraordinaires. Il nous révèle à la fois les dernières années de vie de Léon Trotsky au Mexique, la machination mise en œuvre par les services secrets soviétiques pour éliminer le plus fidèle opposant de Staline, et le chemin de vie à la fois chaotique et romanesque de Ramon Mercader.

  • Un film de Marie Brunet-Debaines
  • Réalisé en collaboration avec Elin Kirschfink
  • Durée : 52' / 2022
  • Narration : Carole Bianic
  • Documentaliste : Mathilde Bracci
  • Musique originale : Eric Slabiak et Clément Garcin
  • Image : Laurent Chalet
  • Montage : Denis Batardière / Étalonnage : Lucien Keller / Mixage : Jean-François Levillain
  • Produit par Nathalie de Mareuil, Jean Labibn Virginie Chapelle,  Samuel Tilman
  • Coproduction : Compagnies des Phares et Balises / Eklektik Production / ZDF / Arte / LCP-Assemblée nationale / RTBF Télévision belge

Les auteurs

Marie Brunet-Debaines

Elle a tourné plusieurs films en Russie parmi lesquels : La toundra des enfants perdus (90’), avec Jérôme de Missolz (2011), sélectionné au Fipa et au Figra (2012) et L’ombre de Staline (90’ et 52’) avec Thomas Johnson (2014), sélectionné à l’IDFA et au Festival International du film d’Histoire de Pessac (2014). Depuis 2015, elle a écrit et réalisé quatre films : Françoise Sagan, l’élégance de vivre (60’) sélectionné au Festival de Luchon 2016. Puis, Antoine de Saint-Exupéry, le dernier romantique (52'), sélectionné au Festival de Luchon 2017 ; Kessel, un lion (52’) en 2019 et John Huston, une âme libre (52’) en 2021 . Elle a également réalisé un film documentaire de découverte avec Thierry Lhermitte intitulé Les chevaux du nouveau monde (52’) en 2019.

Elin Kirschfink

Directrice de la photographie spécialisée en fiction, elle a étudié la réalisation de documentaires à Bruxelles, avant de travailler sur de nombreux longs-métrages, parmi lesquels Nos Batailles de Guillaume Senez (2018), ou encore Hope (2014), récompensé du prix SACD et du Grand Rail d’Or au Festival de Cannes et réalisé par Boris Lojkine, qu’elle retrouve en 2019 dans Camille, film également multi-primé. Son dernier film, 200 meters, réalisé par Ameen Nayfey et produit par Odeh Films, a récemment reçu le prix du public aux Journées des auteurs à Venise. En 2021, Elin se fait particulièrement remarquée grâce à son travail sur « Les jeunes amants », un film de Carine Tardieu avec Fanny Ardant.

Diffusions :

  • Samedi 5 décembre à 20h30
  • Dimanche 11 décembre à 18h
  • Lundi 12 décembre à 00h30

Suivi d'un débat présenté Jean-Pierre Gratien

Image

Avec :

  • Christophe Bourseiller, historien, écrivain, journaliste
  • Jean-Numa Ducange, historien et professeur des universités à l'Université de Rouen.  Spécialiste de l'historiographie de la Révolution française, de l’histoire des gauches françaises et germanophones et de l’histoire des marxismes.