Image
Les Mensonges de l'Histoire : 1997 le scandale de l'amiante

Les mensonges de l'histoire-1997 : le scandale de l'amiante-jeudi16 juin à 20h30

C’est le scandale sanitaire le plus meurtrier du XXème siècle. Et l’histoire n’est pas terminée : 3000 nouveaux cas de « cancers de l’amiante » se déclarent chaque année en France. Selon les estimations, l’amiante comptabiliserait déjà 100 000 morts sur l’Hexagone, 500 000 au niveau européen.

C’est aussi l’une des opérations de lobbying industriel les plus efficaces de l’histoire de France. Une manipulation inimaginable initiée par des intérêts financiers qui a entraîné la mort de dizaine de milliers de travailleurs que personne n’a voulu, su, pu protéger.

Au départ, il y a une découverte : celle d’un produit issu des entrailles de la terre incroyablement bon marché et efficace, résistant à tout, qui a fait le bonheur et la fortune des entreprises exploitantes : la fibre d’amiante. L’amiante s’impose partout, dans nos maisons, nos écoles, nos voitures, dans nos objets du quotidien. Un produit indispensable mais mortel. Dès 1906, le premier rapport médical tire le signal d’alarme sur les dangers sur la santé. Cinquante ans plus tard, l’asbestos, maladie déclenchée par inhalation d’amiante, est inscrite au tableau des maladies professionnelles. Malgré cela, l’amiante continue d’être autorisée en France jusqu’en 1997. Pourquoi ? Comment en est-on arrivé là ?

En grande partie parce que le CPA, Comité Permanent Amiante, a défendu coûte que coûte la circulation sur le marché de cette fibre mortelle pendant plus de vingt ans. Comment ce lobby a-t-il réussi à anesthésier la lucidité de l’État sur ce danger ? Quelles stratégies de communication et de désinformation a-t-il mis en place ? De quels soutiens nationaux et internationaux a-t-il bénéficié ? La force de frappe de l’officine française est redoutable et a même dépassé les frontières de l’Hexagone.

Il a fallu attendre 1997, pour que le gouvernement d’Alain Juppé interdise l’amiante et dissolve le CPA sous la pression des universitaires du campus de Jussieu. Trop tard. L’amiante est partout et tous les bâtiments construits en 60-70 ou rénovés avant 1997 sont contaminés : la moitié des CHU et des maisons françaises, mais aussi la grande majorité des écoles. Jusqu’à aujourd’hui, les procès se multiplient. La faute de l’État a même été reconnue plusieurs fois au cours des années 2000, mais sa condamnation semble de plus en plus improbable, 25 ans après l'explosion du scandale. 

  • Réalisé par Eve Minault 
  • Présenté par Fabrice d'Almeida
  • Durée : 52' / Année : 2020
  • Production : Compagnie des Phares & Balises, avec la participation de RMC Découverte, la RTBF, Speigel TV, Planète + Poland et Odisea
Image
Les Mensonges de l'Histoire : 1997 le scandale de l'amiante

Diffusions : 

  • Jeudi 16 juin à 20h30
  • Et en replay sur LCP.fr 

Suivi d'un débat présenté par Jean-Pierre Gratien 

Image
Jean-Pierre Gratient-DébatDoc

sur le thème "En-a-t'on fini avec l'amiante ?" avec : 

  • Hugo Rosati, directeur général de DI environnement
  • Roger Lenglet, philosophe et journaliste d'investigation, auteur de  "Le livre noir de l'amiante" (Archipel)
  • Michel Parigot, mathématicien, fondateur et vice-président de l'Association nationale des victimes de l'amiante et autres polluants, président du comité anti-amiante de Jussieu.