Image
Éric Zemmour, polémiste sur CNews et condamné définitivement pour incitation à la haine.

Sondage : Éric Zemmour personnalité politique la plus rejetée, Anne Hidalgo ne convainc pas

Actualité
par Ariel Guez, le Mardi 26 octobre 2021 à 05:00, mis à jour le Mardi 26 octobre 2021 à 04:59

Selon le Baromètre politique Odoxa-Dentsu Consulting pour LCP-Assemblée nationale, Public Sénat et la Presse Régionale d'octobre 2021, Éric Zemmour enregistre une hausse de 4 points de sa cote d'adhésion à 23%, mais reste la personnalité politique qui suscite le plus de rejet avec un taux de 57%. De son côté, Anne Hidalgo ne convainc ni les Français, ni l'ensemble des sympathisants de gauche. 

Avec une cote d'adhésion en hausse de 4 points, à 23%, Éric Zemmour enregistre la plus forte progression du baromètre Odoxa-Dentsu Consulting pour LCP-Assemblée nationale, Public Sénat et la Presse Régionale, publié mardi 26 octobre 2021. Auprès des sympathisants de droite, il gagne même 6 points avec un taux de soutien ou de sympathie qui atteint 38% ce qui le place au même niveau que le président du Sénat, Gérard Larcher. Le polémiste d'extrême droite reste cependant la personnalité politique que les Français rejettent le plus, à 57% (-2 points). Et dans le palmarès de l'adhésion, où il figure à la huitième place, Éric Zemmour reste assez largement devancé par Marine Le Pen. En troisième position, la candidate du Rassemblement national gagne 2 points avec une cote d'adhésion de 30% auprès des Français.

Image
rejet

Édouard Philippe indéboulonnable n°1

Éric Zemmour reste aussi loin derrière les principaux candidats à l'investiture des Républicains auprès des sympathisants de droite hors RN. Dans cette partie de l'électorat, Valérie Pécresse enregistre 63% (+ 8 points) de soutien ou de sympathie, Xavier Bertrand 60% (stable) et Michel Barnier 47% (+ 1 points). Dans ce sondage, la présidente de la Région Île-de-France passe d'ailleurs devant son collègue des Hauts-de-France auprès des sympathisants de droite, tandis que la première place est conservée par l’indéboulonnable Édouard Philippe, avec 64% (+ 5 points). 

Le maire du Havre, qui a récemment lancé un nouveau parti "Horizons", est aussi en tête auprès de l'ensemble des Français, 44% des personnes interrogées (- 1 point) le "soutenant" ou "ressentant de la sympathie" pour lui. Roselyne Bachelot (37%) et Marine le Pen (30%) complètent le podium. 

Image
global

Anne Hidalgo ne fait pas l'unanimité à gauche

De l'autre côté de l'échiquier politique, Christiane Taubiraancienne ministre de la Justice, qui a tiré un trait sur une éventuelle candidature à l'élection présidentielle 2022, garde la première place dans le coeur des sympathisants de gauche avec une cote d'adhésion de 54%. Dans ce sondage, réalisé avant la présentation de son "projet de reconquête" à Lille, le week-end dernier, Anne Hidalgo chute de huit points depuis septembre et n'obtient la sympathie que de 43% des sympathisants de gauche. Elle devance légèrement Yannick Jadot, quatrième avec 41% de sympathie, mais est distancée par le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (50% d'adhésion).

Image
Odoxa

La candidate du Parti socialiste et maire de Paris est considérée comme une bonne candidate par seulement un sympathisant de gauche sur deux et par un Français sur quatre. Comparativement au mois de janvier 2021, Anne Hidalgo est par ailleurs en baisse sur plusieurs traits d'image : dynamisme, compétence, sympathie, proximité avec les gens, sincérité. Et à la question "Entre Yannick Jadot et Anne Hidalgo, qui préférez-vous ?" 55% des Français interrogés penchent pour le représentant d'Europe Ecologie Les Verts  et 39% pour la représentante du PS. Auprès des sympathisants de gauche, le score est plus serré : les deux candidats font presque jeu égal (47% répondent Anne Hidalgo, 48% Yannick Jadot). 

Image
jadot vs hidalgo

Enfin, la popularité de l’exécutif est en berne en octobre. Sur fond de hausse du prix des carburants et de montée de préoccupations sur le pouvoir d’achat : Emmanuel Macron recule de deux points (à 40%) et Jean Castex de trois (à 37%). A noter que ce sondage a été réalisé avant l'annonce de l'indemnité inflation annoncée jeudi 21 octobre au soir par le Premier ministre. Le président de la République reste par ailleurs plus populaire que François Hollande et Nicolas Sarkozy à six mois de la fin de leur premier mandat. 


L'enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 20 et 21 octobre 2021. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.  La marge d’erreur des résultats d’ensemble s’établit, selon le score visé, entre plus ou moins 1,4 et 3,1 points.