Ça vous regarde - Climat dans la constitution : ça change quoi ?

EMISSION
duration
1 heure
Mercredi 17 février, le projet de loi constitutionnelle visant à intégrer dans l'article 1er de la Constitution que la France «garantit la préservation de l'environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique», est examiné par la commission des Lois de l'Assemblée nationale. Emmanuel Macron, qui souhaite soumettre ce projet de loi aux Français par référendum, doit toutefois attendre que les députés et les sénateurs adoptent le texte dans les mêmes termes. Le défi est grand pour le président de la République qui fait face d'une part, à l'opposition qui dénonce une manoeuvre politique et, d'autre part, aux associations de défense du climat pour qui cette mesure est un «arbre qui cache la forêt» (Grégoire Fraty, coprésident de l'association «Les 150»). Si la France a d'ores et déjà érigé la charte de l'environnement, introduite de 2004, au rang des textes ayant valeur constitutionnelle, quel est l'enjeu de cet ajout ? Est-il réellement nécessaire ? N'est-il pas qu'une tentative de la part d'Emmanuel Macron de «verdir» son image ?

Invités :
- Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation, auteure du livre «La fabrique des pandémies»
- Erwan Balanant, député Modem du Finistère
- David Cormand, eurodéputé écologiste (SKYPE)
- Amy Dahan, chercheuse émérite au CNRS, auteure du livre «Gouverner le climat ?»

DEBAT / Marie Dominique Robin : Pandémies : la faute à la mondialisation ?
- Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation, auteure du livre « La fabrique des pandémies »

Marie-Monique Robin en est convaincue : la destruction des écosystèmes par la déforestation, l'urbanisation, et la globalisation économique menacent directement la santé planétaire. Dans son ouvrage La Fabrique des pandémies, Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé, co-écrit avec Serge Morant, la journaliste et réalisatrice interroge une soixantaine de scientifiques. Unanimes et inquiets, ces derniers expliquent comment éviter une «pandémie d'épidémies» : «tous alertent sur l'urgence d'adopter de véritables pratiques écologiques pour éviter d'entrée dans l'ère du confinement chronique». En somme, seule la préservation de la biodiversité nous sauvera.

DECRYPTAGE / Napoléon : polémique autour d'un anniversaire

Le 5 mai 2021 aura lieu le bicentenaire de la mort de Napoléon. Un empereur dont l'image porte aujourd'hui le poids de ces décisions concernant l'esclavage. Et, tandis que Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon estime qu'il n'est «pas question de se laisser voler cet anniversaire, la dernière chance de commémorer le personnage le plus illustre de notre histoire avant très longtemps», Louis Georges Tin, président d'honneur du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France) fustige «La France est le seul pays au monde à avoir rétabli l'esclavage (...) Enseigner Napoléon d'accord, mais le commémorer, c'est faire l'apologie de crime». Faut-il célébrer Napoléon ? Cette commémoration ne donne-t-elle pas crédit aux confrontations sociétales actuelles ?

Invités :
- Daniele Obono, députée LFI de Paris
- Yves Bruley, historien à l'institut de France, et directeur de France Mémoires
- Serge Letchimy, députée SOC de Martinique

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.
Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twitter : https://twitter.com/lcp
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LCP
Instagram : https://www.instagram.com/lcp_an/

Retrouvez nous sur notre site : https://www.lcp.fr/

#LCP #CaVousRegarde