Video Url
Image

Ça vous regarde - Loi fin de vie : paralysée par les amendements !

EMISSION
duration
1 heure
Ce jeudi 8 avril est débattu à l'Assemblée nationale le texte déposé par le député Olivier Falorni relatif au libre choix de la fin de vie. Celui-ci entend compléter la loi Claeys-Leonetti sur la sédation profonde, et propose la possibilité du suicide assisté et de l'euthanasie, même si ce terme n'est pas repris dans la proposition de loi. Ce projet bénéficie d'un soutien trans partisan, de Jean-Luc Mélenchon a François de Rugy. Face à ce bloc inattendu en faveur de ce combat, cinq députés LR. Bien seuls, ils n'ont eu d'autres défense que d'ensevelir la proposition de loi sous une avalanche d'amendements : 3000, et cette majorité hétéroclite crie donc à l'obstruction. Bien que déçu, le député Fallorni s'estime en partie vainqueur, fier d'avoir réuni un si large consensus, dans l'hémicycle comme en dehors. La société française est-elle aujourd'hui prête à accepter l'euthanasie ? La Loi Claeys-Leonetti n'est-elle pas suffisante ? Quid des soins palliatifs ?

Invités :
- François de Rugy, député LaREM de Loire-Atlantique, ancien Président de l'Assemblée nationale
- Frédéric Reiss, député LR du Bas-Rhin
- Claire Fourcade, médecin en soin palliatif à Narbonne, présidente du SFAP
- Alain Cocq, militant du droit au suicide assisté (SKYPE)

LE GRAND ENTRETIEN / Michel-Edouard Leclerc : comment la Covid-19 a changé la consommation des Français ?
Président du comité stratégique de l'enseigne éponyme, Michel Édouard Leclerc publie son journal de bord. Au coeur de la crise sanitaire, entre pénuries de masques, l'exercice auquel a été confronté le grand patron est inédit. A travers ce récit, il raconte comment l'entreprise a dû s'adapter dans ce contexte incertain, alors que la France vivait, si ce n'est une guerre, un état état de siège intérieur. Comment passe-t-on d'une gestion quotidienne d'un grand groupe à celle d'une pandémie ? En quoi les Français ont changé leur mode de consommation ?

Invités :
- Michel Édouard Leclerc, PDG du Groupe E. Leclerc, auteur du livre « Les essentiels de la République »

LE FACE-A-FACE / langues régionales : une menace pour le Français ?
Le député du Morbihan Paul Molac a présenté jeudi 8 avril en seconde lecture à l'Assemblée nationale un texte relatif à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion. Si la proposition de loi permet une meilleure représentation des langues régionales dans l'espace public, comme la traduction des panneaux traduits en langue régionale, et l'autorisation des signes diacritiques en langue régionale dans les actes d'état civil, c'est bien le sujet de l'éducation qui a suscité le débat. La possibilité d'accéder à un enseignement immersif en langue régionale et l'extension du forfait scolaire pour les écoles en langue régionale, privée et publique, a mobilisé l'opposition, notamment celle des députés de la France Insoumise, mais aussi du ministre de l'Éducation nationale Jean Michel Blanquer. Ainsi, faut-il s'inquiéter des conséquences de cette proposition de loi sur les égalités d'accès à l'éducation ?

Invités :
- Paul Molac, député LT du Morbihan
- Michel Édouard Leclerc, PDG du Groupe E. Leclerc, auteur du livre « Les essentiels de la République »
- Michel Feltin-Palas, journaliste, rédacteur en chef à l'Express, rédacteur de la newsletter "Sur le bout des langues"