Video Url
Image

Ça vous regarde - Vaccination : enfin le démarrage ?

EMISSION
duration
1 heure
Deux semaines après le lancement de la campagne de vaccination en France, environ 138 000 personnes dites « prioritaires » ont déjà reçu une dose du vaccin contre la covid-19, selon la Direction Générale de la Santé. A partir du 18 janvier, la vaccination entrera dans sa phase dite « grand public », permettant aux personnes âgées de plus de 75 ans d'être vaccinées dans l'un des 700 centres qui doivent ouvrir d'ici à la fin du mois. Pour gérer les consultations, trois prestataires privés ont été retenus par l'État : Doctolib, Miia et Keldoc. De quoi pour la France rattraper ses voisins : le pays est loin derrière la Grande-Bretagne qui comptabilise plus de 2 millions de vaccinés, ou encore l'Italie et l'Espagne. Pourquoi la France est-elle en retard dans sa campagne de vaccination ? Pourquoi existent-ils des disparités de vaccination entre les régions ?

Invités :
- Professeur Eric Caumes, chef du service Maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris
- Philippe Berta, député Modem du Gard
- François-Michel Lambert, député LT des Bouches-du-Rhône
- François Grosdidier, maire LR de Metz (SKYPE)

GRAND TEMOIN / Professeur Eric Caumes : médecin star de l'épidémie ?
Fil rouge : Professeur Eric Caumes, chef du Maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris

Le chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Pitié-Salpêtrière (AP-HP) Éric Caumes, s'interrogeait en décembre sur l'efficacité du vaccin Pfizer/BioNTech et l'efficacité de la campagne de vaccin. D'abord réticent à se faire vacciner sans les résultats complets des essais cliniques du vaccin américano-allemand, puis critique envers le gouvernement estimant qu'il fallait commencer par vacciner les soignants, l'infectiologue est devenu l'un des médecins phare de l'épidémie. Quelle durée d'immunité donnent les vaccins ? Empêche-t-il la transmission du virus ?

DECRYPTAGE / Trump censuré : Comment modéré Twitter ?

Au lendemain des émeutes du Capitole à Washington DC Twitter a décidé le 8 janvier de bannir définitivement le compte du Président des États-Unis, Donald Trump. Une mesure justifiée par le le réseau social par un « risque de nouvelles incitations à la violence. Plusieurs autres plateformes, tel que Facebook, Instagram ou encore Snapchat, ont décidé à leur tour de suspendre le compte du président sortant. Donald Trump se retrouve alors privé de ces principaux canaux de communication. Salué par certains, dénoncé comme de la « censure » par d'autres, le choix de Twitter suscite de nombreuses réactions en France et relance le débat sur la régulation des géants du web... Les réseaux sociaux sont-ils légitimes à censurer ? La conciliation entre liberté d'expression ?

Invités :
- Arno Pons, délégué général de la fondation Digital New Deal

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.
Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twitter : https://twitter.com/lcp
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LCP
Instagram : https://www.instagram.com/lcp_an/

Retrouvez nous sur notre site : https://www.lcp.fr/

#LCP #CaVousRegarde