Législatives partielles : Brigitte Bourguignon réélue, le PS conserve son siège à Paris

Actualité
par Ariel Guez, le Dimanche 6 juin 2021 à 17:49, mis à jour le Dimanche 6 juin 2021 à 22:53

À quelques jours des élections régionales et départementales, quatre sièges sont à pourvoir au Palais-Bourbon. Ce dimanche, les électeurs étaient appelés à voter dans le Pas-de-Calais, l'Indre-et-Loire, l'Oise et à Paris. Retrouvez tous les résultats du second tour sur LCP.fr

L'essentiel

  • Dans le Pas-de-Calais, l'Oise, Paris et l'Indre-et-Loire, les électeurs étaient appelés à voter pour le second tour de quatre élections législatives partielles. 
  • A deux semaines du premier tour des élections régionales et départementales, ces quatre scrutins représentent un baromètre test pour les différents partis. 
  • Brigitte Bourguignon (LaREM), Sophie Métadier (UDI-LR), Lamia El Aaraje (PS)  et Victor Habert-Dassault (LR) sont élus députés. 
  • Comme au premier tour fin mai, peu d'électeurs se sont rendus dans les bureaux de vote ce dimanche.

6E CIRCONSCRIPTION DU PAS-DE-CALAIS

Le contexte. Candidate à sa propre succession après le refus de son suppléant de prendre sa place à l'Assemblée nationale lorsqu'elle a été nommée au gouvernement, Brigitte Bourguignon est arrivée en tête du premier tour le 30 mai avec 34,95% des voix. Elle affrontait Marie-Christine Bourgeois, candidate du Rassemblement national, qui a recueilli 24,02% des suffrages au premier tour. A noter que côté participation, nos confrères de La Voix du Nord relevaient une faible mobilisation à la mi-journée, "sensiblement identique" à celle du premier tour, où moins d'un électeur sur quatre s'était déplacé. Finalement, l'abstention a augmenté par rapport à fin mai : seuls 23.99% des inscrits se sont exprimés, ce qui fait à peine plus d'un électeur sur cinq. 

Les résultats du second tour : Brigitte Bourguignon (LaREM) est réélue avec 62,05 % des voix. "Toute la majorité présidentielle peut se réjouir de cette victoire", a tweeté son collègue ministre Olivier Dussopt en début de soirée. Toujours sur le réseau social à l'oiseau bleu, Brigitte Bourguignon a remercié "les citoyens du Pas-de-Calais qui [lui] ont renouvelé leur confiance avec un score sans appel."

Le rappel des résultats du premier tour. Brigitte Bourguignon (LaREM) 34,95% ; Marie-Christine Bourgeois (RN) 24,02%. Faustine Maliar (LR) 19,20% ; Bastien Marguerite-Garin (PS) 12,91% ; Jérôme Jossien (G.s-PCF-LFI) 5,80% Laure Bourel (LO) 3,11%

3E CIRCONSCRIPTION D'INDRE-ET-LOIRE 

Le contexte. Sophie Auconie (UDI) a dû démissionner pour raisons médicales en février. Sa circonscription était bien partie pour rester entre les mains de son parti, puisque Sophie Métadier (UDI, soutenue par LR) avait remporté 45,02% des voix au premier tour. La maire de Beaulieu-lès-Loches était donc largement favorite dans le duel qui l'opposait à la socialiste Murielle Riolet,  adjointe à la mairie de Chambray-lès-Tours, et qui avait obtenu 20% des suffrages dimanche 30 mai. Au premier tour, 18,37% des électeurs s'étaient rendus aux urnes. Ce dimanche, ils étaient un peu moins à s'être déplacés : 18,25%.

Les résultats du second tour :  Sophie Métadier (UDI-LR), arrive largement en tête de cette législative partielle, avec 62,9% des suffrages exprimés, tandis que Murielle Riolet rassemble 37,1% des voix. Le ministre Marc Fesneau, par ailleurs candidat MoDem-LaREM aux élections régionales dans le Centre-Val-de-Loire, a salué cette victoire. 

Le rappel des résultats du premier tour. Sophie Métadier (UDI-LR) 45,02% ; Murielle Riolet (PS) 20,12%. Jean-Guy Protin (RN) 18,64% ; Zélie Geneix (EELV) 16,2%.

15E CIRCONSCRIPTION DE PARIS

Le contexte. Lamia El Aaraje, investie par le PS, affrontait Danielle Simonnet (LFI) dans la 15ème circonscription de Paris, qui couvre une très large partie du XXème arrondissement. En jeu, le siège de député de la socialiste George Pau-Langevin, devenue adjointe de la Défenseure des droits Claire Hédon. 

Le duel a animé les gauches toute la semaine : EELV n'avait pas donné de consigne de vote dans l'entre-deux tours, tout comme les militants PCF du XXe arrondissement, mais la direction du parti centenaire a soutenu implicitement Lamia El Aaraje. La socialiste a reçu également le soutien de François Hollande, Anne Hidalgo, mais aussi de Manuel Valls et de plusieurs responsables de La République en marche, dont Hugues Renson, vice-président de l'Assemblée nationale. Danielle Simonnet, soutenue par Jean-Luc Mélenchon et plusieurs députés insoumis et communistes, était en position d'outsider : dans cet arrondissement, le PS est solidement ancré. C'est d'ailleurs la seule circonscription parisienne qui était restée dans les mains du PS après la vague LaREM aux élections législatives en 2017. 

Au premier tour, la participation s'était difficilement élevée à 15%. Ce dimanche, elle a atteint 16,36%. 

Les résultats du second tour. Il n'y a pas eu de révolution dans le XXème arrondissement : la 15e circonscription de Paris reste socialiste. Lamia El Aaraje remporte cette élection législative partielle avec 56,56% des voix. Danielle Simonnet recueille donc 43,44% des suffrages, ce qui constitue toutefois une légère progression par rapport au score de la France insoumise en 2017 dans cette circonscription. Avant même que les résultats ne soient définitifs, sur les réseaux sociaux, les socialistes revendiquaient leur victoire. "La gauche unie et écologiste est la seule voie pour réussir", a notamment écrit Luc Carvounas, ancien député du Val-de-Marne. Plus tard dans la soirée, les résultats ont été salués par Olivier Faure, Premier secrétaire du PS. 

Danielle Simonnet a reconnu la défaite, assurant que "la troisième sera la bonne en 2022 pour [elle] et Jean-Luc Mélenchon" La conseillère de Paris LFI a par ailleurs souligné le fait qu'elle ait doublé son nombre de voix entre les deux tours "malgré l’absence de consignes de votes des forces de «gauche»." Dans un long texte publié ce dimanche sur son blog, Jean-Luc Mélenchon "tire la leçon" de "l'attitude de la gauche traditionnelle" : "On ne peut pas compter sur eux."

Le rappel des résultats du premier tour. Lamia El Aaraje (PS-PRG) 25,66% Danielle Simonnet (LFI) 20,78%. François-Marie Didier (LR) 18,52% ; Antoinette Guhl (EELV-G.s) 18,42% ; Thomas Roger (PCF) 10,57% ; Jean-Damien de Sinzogan (Sans étiquette) 4,40% ; Sarah Gardent (POID) 1,11% ; Farid Ghehioueche (Cannabis sans frontières) 0,54%.

1RE CIRCONSCRIPTION DE L'OISE

Le contexte. Qui pour succéder à Olivier Dassault, mort le 7 mars dans un accident d'hélicoptère ? Victor Habert-Dassault, était en pole position. Investi par Les Républicains, le jeune candidat de 28 ans était arrivé en tête au premier tour avec 58,44% des voix. En raison de la très faible participation des électeurs, il n'a cependant pas été élu dès le premier tour et le second tour l'a opposé à Claire Marais-Beuil (RN). 

Les résultats du second tour. Pas beaucoup de suspense dans ce second tour : Victor Habert-Dassault est élu député avec 80,41% des voix.  Claire Marais-Breuil, candidate du Rassemblement national, a légèrement progressé par rapport au premier tour, puisque son score est de 19,59%.  À noter que l'abstention a été particulièrement élevée dans cette circonscription, puisqu'elle a atteint 75,66%. En clair, moins d'un électeur sur quatre s'est déplacé ce dimanche pour aller voter. 

Le rappel des résultats du premier tour. Victor Habert-Dassault (LR) 58,44% ; Claire Marais-Beuil (RN) 15,27%. Roxane Lundy (G.s) 12,31% Karim Lamaaizi (LaREM) 4,57% ; Axelle Latrasse (EELV diss.) 3,17% ; Dominique Renard (DLF) 3,13% ; Renée Potchtovik (LO) 1,99% Thomas Joly (PDF) 1,14%.