Image
Urne

Législatives partielles : la Nupes gagne un siège, le RN en perd un, opération neutre pour la coalition présidentielle

Actualité
par Ludovic FAU, le Dimanche 29 janvier 2023 à 20:29, mis à jour le Lundi 30 janvier 2023 à 10:48

Dans la Marne, Laure Miller (Renaissance) est élue contre Anne-Sophie Frigout (Rassemblement national), qui avait été élue en juin dernier. En Charente, Thomas Mesnier (Horizons) perd son siège au profit de René Pilato (LFI-Nupes). Dans le Pas-de-Calais, Bertrand Petit (PS-Nupes) est réélu face à Auguste Evrard (Rassemblement national). 

Le second tour de trois législatives partielles avait lieu dimanche 29 janvier, suite à l'annulation de trois élections par le Conseil constitutionnel en fin d'année dernière. Bilan mitigé pour la coalition présidentielle qui gagne un siège, mais qui en perd un autre. Succès pour la Nupes qui conserve un siège et qui en gagne un autre. Défaite pour le Rassemblement national qui perd un siège. 

Charente : la Nupes prend un siège à la coalition présidentielle 

Dans la première circonscription de la Charente, le match retour se termine par un résultat inverse à celui des élections législatives de juin dernier. Alors que les électeurs devaient choisir entre les deux mêmes finalistes, c'est cette fois le candidat LFI-Nupes René Pilato qui l'a emporté, avec un score de 50,99%, au détriment de Thomas Mesnier (Horizons-Ensemble !) qui portait les couleurs de la majorité présidentielle. 

"Un député insoumis de plus à l'Assemblée pour batailler contre l'infâme réforme des retraites et un macroniste en moins pour casser les droits des travailleurs. Au plaisir de t'accueillir, René Pilato ", s'est félicitée sur Twitter la présidente du groupe La France insoumise, Mathilde Panot. 

Marne : La coalition présidentielle prend un siège au RN

Une défaite en Charente en quelque sorte compensée par la victoire de la candidate Renaissance dans la deuxième circonscription de la Marne. Dans cette circonscription, c'est en effet Laure Miller (Renaissance-Ensemble !) qui l'emporte, avec un score de 51,8%, contre la candidate du Rassemblement national. Anne-Sophie Frigout qui avaient été élue lors des législatives de juin contre une candidate de la Nupes. 

"Très heureuse que le groupe Renaissance compte ce soir une députée de plus avec la talentueuse Laure Miller (et donc une députée d'extrême droite en moins !). Ensemble, plus que jamais mobilisés !", a réagi sur Twitter la présidente du principal groupe de la majorité, Aurore Bergé. 

Pas-de-Calais : la Nupes conserve son siège face au RN

Enfin, dans la huitième circonscription du Pas-de-Calais, le candidat PS-Nupes Bertrand Petit est réélu, comme en juin dernier, face au candidat du Rassemblement national Auguste Evrard. Le candidat de l'alliance de gauche l'emporte avec un score de 66,49%. Bertrand Petit est donc le seul des trois sortants à retrouver son siège à l'Assemblée nationale. 

Depuis le début de l'année, le Conseil constitutionnel, qui continue à examiner les recours déposés suite aux législatives de l'an dernier, a invalidé trois autres élections, ce qui entraînera l'organisation de trois nouvelles partielles. 

Avec AFP.