Souveraineté alimentaire : rapport parlementaire, commission d'enquête... Les députés planchent sur le sujet

Actualité
Image
Champ blé agriculture Pixnio
Un champ de céréales (© Pixnio)
par Raphaël Marchal, le Lundi 12 février 2024 à 20:37, mis à jour le Mardi 13 février 2024 à 16:40

Alors qu'une mission d'information de l'Assemblée nationale sur "la souveraineté alimentaire européenne" va rendre son rapport préparé par Charles Sitzenstuhl  (Renaissance) Rodrigo Arenas (La France insoumise), le groupe Rassemblement national a annoncé que la commission d'enquête annuelle qu'il peut lancer au Palais-Bourbon sera consacrée aux "raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France". 

C'est une thématique qui s'est largement invitée à l'agenda politique. Face à la mobilisation et à la colère des agriculteurs ces dernières semaines, le Premier ministre, Gabriel Attal, avait indiqué au début du mois de février vouloir inscrire "l'objectif de souveraineté [alimentaire] dans la loi".

"Nous le ferons avec les agriculteurs sur la base d'indicateurs clairs définis avec eux. Nous consacrerons dans le code rural l'agriculture comme un intérêt fondamental de la nation", avait notamment indiqué le chef du gouvernement au cours d'une conférence de presse le 1er février, faisant part de sa volonté que les Français soient "souverains pour cultiver, souverains pour récolter, souverains pour s'alimenter".

La souveraineté alimentaire, un sujet de fond...

De la crise du Covid aux lois Egalim, les députés n'ont pas attendu la fronde des agriculteurs pour se pencher sur la question de la souveraineté en général et sur celle de la souveraineté alimentaire en particulier. Dès 2021, l'Assemblée nationale a adopté une proposition de résolution relative à "l'avenir de la politique agricole commune, aux accords de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats tiers, à la structuration des filières agricoles et à l'encouragement des circuits courts". 

Et en novembre 2022, une mission d'information dédiée à la "souveraineté alimentaire européenne" a été lancée. Chargés de travailler sur le sujet Charles  Sitzenstuhl (Renaissance) et Rodrigo Arenas (La France insoumise) présenteront leur rapport demain, mercredi 14 février, devant la commission des affaires européennes de l'Assemblée. 

...Et un thème très politique  

Cette même semaine, le groupe Rassemblement national a annoncé, mardi 13 février, qu'il utilisera son droit de tirage annuel pour obtenir la création d'une commission d'enquête sur "les raisons de la perte de souveraineté alimentaire de la France".

Alors que le monde agricole attend la concrétisation des mesures annoncées par le gouvernement et à quelques mois des élections européennes, la question de la souveraineté alimentaire apparaît, outre les questions de fond, comme un sujet très politique. L'initiative du groupe présidé par Marine Le Pen a été présentée par les députés Jean-Philippe Tanguy et Grégoire de Fournas, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.