Image
Elisabeth Borne le jour de sa nomination à Matignon, le 17 mai 2022 (AFP)

Elisabeth Borne veut "une majorité la plus large possible"

Actualité
par Jason WielsElsa Mondin-Gava, le Mardi 17 mai 2022 à 11:54, mis à jour le Jeudi 2 juin 2022 à 12:50

La nouvelle Première ministre a pris la parole devant les députés de la majorité sortante. Elle-même candidate dans le Calvados pour les législatives, elle a donné rendez-vous aux parlementaires "sur le terrain" pour porter les "idées, les valeurs et le projet" d'Emmanuel Macron.

Pour faire voter ses premières réformes, Élisabeth Borne aura besoin d'une majorité de députés à l'Assemblée nationale. La nouvelle Première ministre s'est donc rendue mardi devant les élus sortants du premier quinquennat d'Emmanuel Macron (La République en marche, MoDem, Agir ensemble) avec un mot d'ordre : "Le Président a été élu sur un programme clair. Pour le porter, il nous fait une majorité la plus large possible." 

Christophe Castaner l'a accueillie très chaleureusement à l'occasion de cette "première sortie officielle". "J'ai l'habitude d'évoquer Elisabeth Borne comme la ministre qui sait rendre les réformes impossibles, possibles", a loué le chef de file des députés LaREM au Palais Bourbon. Successivement ministre des Transports, de la Transition écologique et du Travail entre 2017 et 2022, la cheffe du gouvernement a porté la réforme mettant fin au statut de cheminot à la SCNF et celle de l'assurance-chômage.

Candidature dans le Calvados

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a lui aussi voulu voir un bon signe dans la nomination de celle qui a aussi fait sa carrière dans les cabinets ministériels de Lionel Jospin à Matignon, puis de Ségolène Royal à l'Écologie. "Le président de la République a toujours choisi d'excellents Premiers ministres. Cela nous donne encore plus d'énergie pour gagner les élections et faire en sorte que nous soyons d'attaque dès le 20 juin", a souligné le député, candidat à un troisième mandat dans le Finistère.

Élisabeth Borne a d'ailleurs confirmé qu'elle sera bien la candidate pour la majorité présidentielle dans la 6e circonscription du Calvados, où elle compte recevoir pour la première fois l'onction du suffrage universel. "On se retrouve très prochainement sur le terrain", a-t-elle promis.