Menaces de mort visant une cinquantaine de députés : Richard Ferrand saisit la justice

Actualité
par LCP.fr, le Mardi 9 mars 2021 à 12:19, mis à jour le Jeudi 25 mars 2021 à 15:47

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, va effectuer un signalement à la justice en application de l’article 40 du code de procédure pénale après des menaces de mort envers une cinquantaine de députés de tous bords politiques. 

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, va faire un signalement à la justice après des menaces de mort visant une cinquantaine de députés de tous bords, a-t-on appris mardi de sources parlementaires. 
Accompagnées de photos, ces menaces, non-revendiquées et sans motif clair, ont été envoyées par courrier électronique à des élus de la majorité comme de l'opposition.

Des députés de tous bords visés

Au nom de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand va effectuer un signalement en application de l’article 40 du code de procédure pénale qui prévoit que "toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République" qui apprécie ensuite la suite à leur donner aux informations et aux plaintes qu'il reçoit.

Les députés sont régulièrement la cible de menaces, notamment sur les réseaux sociaux. Le 18 février dernier, la présidente de la commission des lois de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, avait reçu dans un mail de menaces et d'insultes antisémites. 

Avec AFP