Image
Hémicycle

Rentrée parlementaire : les députés de retour dans l'hémicycle le 7 septembre

Actualité
par Ariel GuezThomas Despre, le Lundi 30 août 2021 à 15:32, mis à jour le Mardi 31 août 2021 à 15:28

L'Assemblée nationale et le Sénat siégeront en session extraordinaire la deuxième semaine de septembre pour prolonger l'état d'urgence sanitaire en Outre-mer. Dans les prochains jours, la rentrée sera aussi marquée par les traditionnelles journées parlementaires des groupes politiques. Tour d'horizon de l'agenda. 

C'est la rentrée. Et comme chaque année, elle commence pour les députés avec les journées parlementaires des groupes politiques du Palais-Bourbon. Après les universités d'été des partis qui ont rythmé la fin du mois d'août, députés et sénateurs vont se réunir en plus petit comité afin de préparer les derniers mois de la législature. C’est le groupe "Agir Ensemble" qui ouvre le bal ce lundi à Sélestat, dans le Bas-Rhin. Pour l’occasion, le Premier ministre, Jean Castex, viendra rencontrer les élus et tiendra une conférence de presse. La semaine suivante il prononcera un discours lors des journées de rentrée du groupe La République en marche à Angers, ainsi qu’à celles du groupe MoDem et Démocrates apparentés, dans le Loir-et-Cher, le lendemain. 

Du côté des groupes d’opposition, la rentrée s’organise aussi. Les parlementaires socialistes se réuniront la semaine prochaine à Montpellier pour trois jours de séminaire. L’évènement sera marqué par la venue d’Anne Hidalgo, qui ne cache plus ses intentions pour l'élection présidentielle. Le groupe Libertés et Territoires réunit ses députés dans le Morbihan tandis que Les Républicains feront le déplacement à Nîmes le jeudi 9 septembre. Enfin, le groupe Gauche démocrate et républicaine, qui rassemble les députés communistes, organisera ses journées parlementaires à Perigueux le 16 septembre. Le groupe UDI, dirigé par Jean-Christophe Lagarde, restera en région parisienne, à Meudon, le 23 septembre. 

Quand auront lieu les journées parlementaires des groupes politiques ?

Image
carte

Une séance de Questions au gouvernement le 7 septembre

Avant le traditionnel marathon du Budget - le dernier du quinquennat d'Emmanuel Macron -  qui aura lieu comme tous les ans à l'automne, plusieurs rendez-vous sont attendus au Palais Bourbon. Les députés feront leur retour dans l'hémicycle dès la semaine prochaine pour une courte session extraordinaire destinée à examiner et adopter le projet de loi  autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans les Outre-mer. Selon les informations de LCP, l'examen du texte aura lieu en séance le 7 septembre. Une séance de Questions au gouvernement aura lieu le même jour avant l'examen du projet de loi. La Constitution prévoit en effet une séance hebdomadaire de QAG lorsque l'Assemblée siège. Le projet de loi destiné à prolonger l'état d'urgence sanitaire dans les Outre-Mer doit être adopté dès la fin de la semaine prochaine après son examen par les deux Chambres du Parlement. Puis, l'Assemblée, dont les travaux ont repris en commissions, interrompra ses travaux en séance avant une nouvelle session extraordinaire à partir du 21 septembre avant le début de la session ordinaire début octobre. 

En attendant de légiférer à nouveau en séance, les députés vont donc travailler en commission. Le projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire dans les Outre-mer sera étudié par délégation aux Outre-mer jeudi 2 septembre, puis par la commission des lois vendredi 3 septembre. Dans le cadre de l'examen du projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure, cette même commission des lois auditionnera le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, le mardi 14 septembre, puis le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le lendemain. 

Par ailleurs, dès cette semaine, les députés reprennent également leurs travaux  au sein de différentes instances. C'est notamment le cas de la commission d'enquête sur les migrations, les déplacements de populations et les conditions de vie et d’accès au droit des migrants qui effectuera plusieurs auditions dès ce mercredi 1er septembre. La mission d’information visant à identifier les ressorts de l’abstention et les mesures permettant de renforcer la participation électorale, qui avait été lancée en juin dernier après une baisse de participation record aux élections régionales et départementales, se réunira, elle aussi, ce mercredi.