Image
Charles Sitzenstuhl, le 28 juillet 2022

Un député alsacien qualifié dans l'hémicycle "d'ambassadeur du Bundestag"

Actualité
par Maxence Kagni, le Jeudi 28 juillet 2022 à 15:37, mis à jour le Jeudi 28 juillet 2022 à 18:50

Jeudi matin, l'élu Renaissance Charles Sitzenstuhl, qui s'apprêtait à prendre la parole dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, a été qualifié d'"ambassadeur du Bundestag" par le député RN Thibaut François. Ce dernier nie toute attaque liée à l'origine de son collègue : selon lui, Charles Sitzenstuhl est simplement un "représentant des intérêts allemands" car il est membre de la majorité présidentielle.

C'est une intervention qui a suscité la polémique dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Jeudi matin, lors d'un débat sur la présidence française de l'Union européenne, le député Rassemblement national Thibaut François a qualifié son homologue Charles Sitzenstuhl (Renaissance) "d'ambassadeur du Bundestag". Une "insulte à l'Alsace, et à son histoire douloureuse", selon Charles Sitzenstuhl. Aurore Bergé a pour sa part dénoncé sur les réseaux sociaux l'attitude de l'élu du Rassemblement national : "Honte au député RN pour ses propos !", a réagi la présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale.

"Je suis de nationalité française"

Les faits se sont déroulés en fin de séance, jeudi matin, lors du débat sans vote sur le bilan de la présidence française de l'Union européenne. Alors que Charles Sitzenstuhl, dont le nom est annoncé par la présidente de séance Naïma Moutchou, se dirige vers la tribune, le député RN Thibaut François l'apostrophe.

- Naïma Moutchou (présidente de séance) : "La parole est à monsieur Charles Sitzenstuhl, pour le groupe Renaissance."
Thibaut François (RN) : "Tiens, voilà l'ambassadeur du Bundestag !"
- Charles Sitzenstuhl (Renaissance) : "Vous m'attaquez personnellement. Monsieur, je suis de nationalité française ! Enfin ! Vos propos sont scandaleux !"
- Michèle Peyron (Renaissance) : "Que le Rassemblement national s'occupe de rendre à l'Europe son argent !"
- Arnaud Le Gall (LFI) : "Nous, on préfère le Bundestag au Reichstag !"

L'échange a lieu hors micro, mais une partie est audible au début de la vidéo suivante : 

Tweet URL

Une fois à la tribune, Charles Sitzenstuhl a réagi : "Je suis député de l'Assemblée nationale, je suis de nationalité française et je ne suis en aucun cas un représentant ou un ambassadeur du Bundestag." Quelques minutes plus tard, Jean-Louis Bourlanges (Démocrate) est lui aussi revenu sur les propos de Thibaut François : "On a quand même appris une information intéressante : c'est qu'aux yeux du Rassemblement national, l'Alsace n'était pas française mais allemande", a déclaré le président de la commission des affaires étrangères. 

Thibaut François assume

Interrogé par LCP, Thibaut François assume néanmoins ses propos : "Pour moi, il [Charles Sitzenstuhl] est le représentant des idées du Bundestag", affirme l'élu RN, qui dénonce la "servilité d'Emmanuel Macron dans le couple franco-allemand." Le député affirme "ne pas connaître" le député Renaissance : "Je ne pouvais pas savoir qu'il est Alsacien." Thibaut François nie donc toute allusion aux origines de son collègue : "Je suis moi-même Alsacien, je suis né à Strasbourg." Pourtant, sur la fiche qui lui est consacrée sur le site de l'Assemblée nationale, il est indiqué que Thibaut François est "né le 10 décembre 1989 à Paris". Une erreur, selon son entourage, qui indique auprès de LCP être en train d'"essayer de faire modifier cela auprès des services".

Thibaut François dénonce également les propos de Charles Sitzenstuhl, qui a qualifié à la tribune de l'Assemblée nationale Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon de "complices idéologiques de monsieur Poutine" et d'"agents de propagation de la doxa du Kremlin en France". Des propos "passibles de diffamation s'ils avaient été prononcés en dehors de l'hémicycle de l'Assemblée nationale", selon Thibaut François. La prise de parole de l'élu Renaissance a également été critiquée par Arnaud Le Gall (LFI) : "Vous avez retourné contre nous l'arme qui vous avait été, de manière abjecte, lancée par le RN", a renchéri le député insoumis. 

Tweet URL