Ça vous regarde - Nucléaire : la moins mauvaise solution ?

EMISSION
duration
1 heure
Le scrutin n'est que dans huit mois, et déjà le nucléaire s'impose dans la campagne présidentielle. Alors qu'aujourd'hui 70 % de l'électricité française est produite par la fission atomique, le gouvernement ambitionne de réduire sa part à 50 % d'ici 2035. Mais cet engagement pourrait ne pas survivre à la campagne puisque de nombreux candidats veulent au contraire relancer la construction de réacteurs. Certes, à gauche, Anne Hidalgo, l'écologiste Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, programment une sortie du nucléaire. Mais les candidats de droite sont unanimement pro-nucléaires, et Emmanuel Macron annoncera mi-octobre sa volonté de lancer la construction de mini-réacteurs, aussi appelées des SMR. Ce projet devrait figurer dans la rallonge des 30 milliards d'euros au plan de relance présenté en septembre 2020. Plus petits, les SMR ont une puissance moins importante. Les SMR présenteraient aussi des améliorations significatives en matière de sûreté nucléaire. L'enjeu de sûreté est central : les populations européennes sont encore traumatisées par les accidents de Tchernobyl, et c'est à la suite de l'accident de Fukushima en 2011 que l'Allemagne a décidé de se priver de cette source d'énergie pourtant très peu polluante. Génératrice de déchets radioactifs pour les uns, garante de la souveraineté énergétique de la France pour les autres, le nucléaire risque encore d'agiter la chronique ces prochains mois. Ces mini-réacteurs changent-ils le cadre du débat ? Ne s'agit-il pas surtout d'une stratégie économique face à la concurrence des industriels américains, chinois et japonais ? Quel mix énergétique doit adopter la France pour lutter contre le changement climatique et respecter ses engagements ?

Invités :
- Grand invité : Julien Bayou, secrétaire national du parti Europe Écologie Les Verts
- Julien Aubert, député LR du Vaucluse
- Géraldine Woessner, journaliste à l'Opinion
- Hervé Kempf, rédacteur en chef à Reporterre

LE GRAND ENTRETIEN/ Bayou : après l'union des Verts, l'union de la gauche ?

Grand invité : Julien Bayou, secrétaire national du parti Europe Écologie Les Verts

Julien Bayou, secrétaire du parti Europe Ecologie Les Verts, est un patron satisfait : sa primaire des écologistes ne s'est pas transformée en règlement de compte, et la perdante Sandrine Rousseau a humblement reconnu sa défaite face à Yannick Jadot. Reste à Julien Bayou à préserver l'union des deux courants qui sont sortis des urnes, celui de l'écologie dite pragmatique, et celle, plus radicale, de l'éco-féminisme. Très clairement, les Verts sont désormais en position de force. Si en 2017 Yannick Jadot s'était rangé derrière le malheureux candidat du PS Benoît Hamon, 2022 pourrait bien voir les socialistes soutenir le candidat écologiste. Reste à savoir quelle position adoptera La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis d'EELV. Car Julien Bayou y croit, son champion pourrait bien se qualifier pour le second tour de l'élection présidentielle.

LES AFFRANCHIS
- Jean-Rémi Baudot, éditorialiste à France info TV
- Martin Blachier, épidémiologiste
- Fanny Guinochet, journaliste à la Tribune

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.
Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twitter : https://twitter.com/lcp
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LCP
Instagram : https://www.instagram.com/lcp_an/

Retrouvez nous sur notre site : https://www.lcp.fr/

#LCP #CaVousRegarde