Retraites : le Sénat adopte la réforme, dernière réunion à l'Élysée avant une séance cruciale à l'Assemblée

Actualité
Image
Nouvel Hemicycle
par LCP.fr, le Jeudi 16 mars 2023 à 10:30, mis à jour le Jeudi 16 mars 2023 à 11:31

Le Sénat a adopté ce jeudi matin, 16 mars, la version de la réforme des retraites issue de la commission mixte paritaire qui s'est réunie la veille. Vote ou 49.3, la séance qui s'ouvrira à 15h dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale s'annonce cruciale alors que le sort du texte pourrait se jouer à quelques voix près. 

Ils sont de nouveau attendus à l'Élysée, ce jeudi à la mi-journée. Emmanuel Macron réunit, de nouveau, les chefs de la majorité à la mi-journée, pour décider de la stratégie à suivre avant la séance qui s'ouvrira à 15h à l'Assemblée nationale. Une première réunion a eu lieu en début de matinée autour du Président avec Élisabeth Borne, les principaux ministres concernés par la réforme, les responsables de la majorité et la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet.

Au lendemain de l'accord trouvé en commission mixte paritaire, les incertitudes demeurent sur le déroulement de la journée, alors que le président de la République et son gouvernement sont confrontés à un dilemme : aller à un vote qui se jouerait à quelques voix près au risque que la réforme soit rejetée ou engager l'article 49 alinéa 3 de la Constitution avec la certitude d'être accusé de passer en force. Mercredi soir, Emmanuel Macron a cependant fait savoir qu'il privilégiait l'option du vote, au terme d'une réunion avec Élisabeth Borne et plusieurs ministres de son gouvernement.

"Ma conviction c'est qu'on doit aller au vote", a martelé jeudi matin sur Cnews la présidente du groupe Renaissance. "Je suis persuadée que si on va au vote, on aura une majorité pour voter cette réforme", veut croire Aurore Bergé, juste avant de se rendre à la réunion organisée à l'Élysée, n'hésitant pas à agiter le spectre d'une dissolution en cas de rejet de la réforme, ce qui permettrait, selon elle, une "clarification". Comme un avertissement aux députés Les Républicains incertains et aux quelques indécis de la majorité... 

Formalité au Sénat, suspense à l'Assemblée 

En fin de matinée, sans surprise, les sénateurs ont confortablement confirmé l'accord obtenu la veille au sein de la commission mixte paritaire. Le Sénat a voté la réforme par 193 voix contre 114. En revanche, le suspense est à son comble à l'Assemblée nationale. Alors que la séance s'ouvrira à 15h, le président des sénateurs Les Républicains, Bruno Retailleau, a évoqué un vote qui serait "très, très, très risqué" en raison des réticences ou des hésitations d'un certain nombre des députés de sa famille politique; 

Afin d'éviter le scénario catastrophe du rejet de la réforme, le gouvernement pourrait être tenté de recourir l'article 49.3, ce qui permet une adoption sans vote, sauf en cas de motion de censure. Si "rien n'est tranché" à ce sujet, a dit dans la soirée une source au sein de l'exécutif, citée par l'AFP, l'Élysée semble vouloir tenter jusqu'au bout d'obtenir une majorité sur le texte. La réunion convoquée à la mi-journée devrait permettre de faire les comptes une dernière fois avant la décision qui sera prise par le chef de l'Etat.