Video Url
Image

Ça vous regarde - Mesures anti-COVID : l'Assemblée devant le fait accompli ?

EMISSION
duration
1 heure
C'est donc un nouveau confinement qui a été annoncé par Emmanuel Macron le 31 mars. Si l'attestation n'est pas de retour, la fermeture des écoles, collèges, lycées, l'interdiction des déplacements inter-régionaux , et l'extension au niveau national des mesures adoptés dans les 19 départements déjà concernés par des restrictions a été acté. Ce 1er avril a eu lieu la déclaration devant le Parlement du Premier ministre Jean Castex. Cependant, le recours à l'article 50-1 de la Constitution, qui n'engage pas la responsabilité du gouvernement, a rendu furieuse l'opposition, qui, à l'unisson, a boycotté le vote à l'Assemblée Nationale, laissant la seule majorité approuvé les nouvelles restrictions. Ainsi, l'Assemblée est t-elle laissé pour compte, dans la gestion de la crise sanitaire ?

- Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l'hôpital Lariboisière (AP-HP de Paris)
- Pierre-Henri Dumont, député LR du Pas-de-Calais
- Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée LaREM du Tarn
- Philippe Moreau-Chevrolet, communicant

LE GRAND ENTRETIEN/ Bruno Megarbane : ce nouveau tour de vis va-t-il suffire ?
Alors que les chiffres de l'épidémie s'affolent, avec près de 5000 patients en réanimation, Emmanuel Macron a donc décidé un nouveau confinement, suite à la pression insistante des médecins relative à la dégradation continue des chiffres. Ce nouveau confinement, différent des deux précédents, sera t-il suffisant afin de freiner l'épidémie ?

- Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l'hôpital Lariboisière (AP-HP de Paris)

LE FACE-A-FACE/ 10 000 lits de réanimation : promesse intenable ?
Alors que les chiffres de l'épidémie s'emballent, Emmanuel Macron a annoncé dans son discours du 31 mars l'ambition d'atteindre les 10 000 lits de réanimation pour faire face à la situation épidémique. Aujourd'hui, alors que les capacités d'accueil sont chiffrées à 7665 places, au prix de nombreuses déprogrammations d'opérations, et que le nombre de malades en réanimation dépasse le pic de la 2ème vague, avec plus de 5000 lits occupés, est t-il possible d'atteindre le chiffre de 10 000 lits de réanimation ?

- Frédéric Bizard, économiste, professeur d'économie à l'ESCP Europe et à Paris Dauphine
- Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l'hôpital Lariboisière (AP-HP de Paris)

Ça vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.
Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font entendre leur voix.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5

Suivez-nous sur les réseaux !

Twitter : https://twitter.com/lcp
Facebook : https://fr-fr.facebook.com/LCP
Instagram : https://www.instagram.com/lcp_an/

Retrouvez nous sur notre site : https://www.lcp.fr/

#LCP #CaVousRegarde