Video Url
Image

Entre deux mondes

DOCUMENTAIRE
duration
1 heure
Chaque année, de novembre à juin, une soixantaine de collégiens sélectionnés dans les quartiers sensibles de Paris et d'île de France suivent des cours tous les mercredis au très sélectif lycée Henri IV de Paris.
A l'issue de cette période, seule une poignée d'entre eux intégrera la classe de seconde du plus prestigieux lycée de France.
Une année pour prouver qu'ils peuvent eux aussi prétendre à « l'excellence républicaine ». Une année pour dompter leurs peurs.

Le lycée Henri IV est connu pour son excellence. Avec Louis le Grand, ils se disputent le titre du meilleur lycée de France depuis des décennies.
Tous les mercredis, ceux qui ont été sélectionnés sur dossier pour participer au programme « Les cordées de la réussite » vont prendre le RER pour le 5ème arrondissement afin de recevoir des cours de culture générale, de maths, d'histoire, et faire des sorties au musée...
En d'autres termes, se mettre au niveau des attentes du prestigieux lycée.
A la fin de l'année, ils pourront postuler pour faire leur seconde à Henri IV. Mais tous ne seront pas reçus.
Marwa, Inès, Ouissal, Ounissa et Baydi, font partie des sélectionnés. Choisis parmi les meilleurs élèves de leur collège de Stains et de Corbeil-Essonnes, ils vont partager leur 3è entre leur établissement d'origine et le lycée Henri IV.

Marwa habite dans une immense tour à Sarcelles chez ses grands-parents. Immigrés Algériens analphabètes ils lui répètent depuis toute petite « les études c'est l'indépendance».
Inès a grandi à Corbeil-Essonnes. Très studieuse, c'est pourtant à reculons qu'Inès va à Henri IV. Très vite cette jeune fille plus mature que son âge met en doute le dispositif « c'est un autre monde, pas le nôtre».
Ouissal habite à Stains. C'est une jeune fille extravertie et drôle mais très sensible. Avec son petit frère Farès ils forment un duo de clowns soudés. Leur mère, immigrée marocaine rêvait d'être avocate. Aujourd'hui elle ne travaille pas mais elle est derrière eux.
Ounissa la meilleure amie de Ouissal est une jeune fille authentique. Ses codes de banlieue, elle en est fière et ils lui donnent un style touchant et attachant.
Baydi habite dans un petit HLM d'une cité de Stains. Il a toujours été un garçon différent. Depuis petit il aime lire des livres dans sa chambre. Ses parents, des retraités algériens le font rêver « si tu travaille bien à l'école tu auras un bel avenir ».

Pendant un an, de leur arrivée dans le dispositif des cordées à l'annonce des résultats de l'entrée en seconde, ils vont donc être plongés dans un univers qu'ils ne connaissent pas.
La réalisatrice Sonia Hedidi a suivi leurs parcours en vivant au plus près les transformations qu'ils vivent, à l`heure si complexe et fragile de l'adolescence. Arriveront-ils à s'intégrer dans cet autre monde qu'ils ne connaissent pas ? Le voudront-ils d'ailleurs ? Ce film questionne la définition de la réussite, les possibilités et les limites de la méritocratie à la française.