Video Url
Image

Documentaires - A la tribune (1ère partie)

DOCUMENTAIRE
duration
52 minutes
La série documentaire (2x52') A la Tribune décrypte les plus grands discours prononcés à la tribune de l'Assemblée nationale, au cours de la Ve République. Ces discours nous en avons tous au moins un en mémoire, comme celui de Robert Badinter défendant l'abolition de la peine de mort par exemple, ou celui de Simone Veil demandant le droit à l'avortement aux députés ou encore de Roselyne Bachelot défendant le PACS, et plus près de nous celui de Christiane Taubira appelant au vote de la loi en faveur du mariage homosexuel. Morceaux de bravoure, courage politique. A chaque fois, c'est une épreuve pour l'orateur qui fait face physiquement à la représentation nationale, à chaque fois il ressort vidé, presque abasourdi comme après un combat de boxe. Il sait qu'il va être jugé, critiqué, et aujourd'hui moqué sur les réseaux sociaux. Et pourtant, notre vie politique ne cesse d'être jalonnée par ces discours d'anthologie, immortalisés par les caméras de télévision depuis 1959. Ils marquent notre Histoire, et forgent les destins politiques. Ils exercent sur nous un pouvoir de fascination depuis la Révolution française. L'inimitable harangue de Danton en 1792, finissant par ces mots : « il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace » n'est-elle pas passée à la postérité ? Leur point commun, c'est cette force de conviction qui transcende les clivages politiques et touche à une forme de perfection rhétorique. Une puissance de conviction, forgée dans les méandres de l'encrier.
Comprendre précisément les ressorts de cette force est au coeur de ces deux documentaires. Jamais des films ne s'étaient aventuré dans cette voie, à mi-chemin entre l'Histoire, la politique et les règles classiques de l'éloquence, édictées il y a bien longtemps par Aristote et Cicéron. Du discours express du Général de Gaulle le 1er juin 1958 - 7 minutes au total - aux coups de boutoir du député François Mitterrand dans les années 60, en passant par les joutes oratoires pendant l'affaire du voile en 1989, jusqu'aux stratagèmes de François Ruffin, la réalisatrice Bénédicte Loubère revisite la forme de ces grandes envolées, en nous dévoilant leurs plans cachées, les recettes oratoires, les coups bas, le choix minutieux du vocabulaire politique destiné à influencer les députés ou grâce à un subtil détour, l'homme de la rue par médias interposés.
Avec le concours de personnalités de premier plan comme Robert Badinter, Jean-Louis Debré, Roselyne Bachelot, Christiane Taubira, Bertrand Périer, Pierre Arditi ou encore l'historien Jean Garrigues, ces deux documentaires, riches en archives, nous donnent les clés de ces prises de parole à la Tribune. Et partant, ils nous plongent dans les arrières cuisines de notre démocratie. Comment sont rédigés ces discours ? Qui les inspire ? Pourquoi marquent-ils un vrai tournant dans notre vie politique ? Après avoir vu ces deux films, il est fort possible que vous n'écouterez plus jamais un discours de la même façon.