Video Url
Image

Derniers jours d'un médecin de campagne

DOCUMENTAIRE
duration
52 minutes
Le docteur Patrick Laine, bientôt 68 ans, est depuis 35 ans médecin généraliste à Saulnot, une commune de 800 habitants située en Haute-Saône. Passionné mais usé, il sait qu'il va devoir s'arrêter, prendre sa retraite et penser enfin à lui et à ses proches. Pourtant, il ne peut se résoudre à laisser ses patients sans solution, surtout les plus fragiles et dépendants, ceux pour lesquels sa disponibilité et ses visites sont essentielle. Il a tout tenté pour trouver un successeur, mais en vain. L'espoir de faire venir un médecin pour le remplacer d'ici son départ à la retraite s'amenuise de jour en jour.
Les derniers mois d'exercice de ce praticien profondément humain, dévoué, trop peut-être, représentatif en tout cas d'une ancienne génération de médecins, sont de plus en plus difficiles : « la richesse de ce métier, et sa grande difficulté aussi, c'est que nous ne soignons pas un organe, nous soignons un être humain (...) Un médecin généraliste, (...) c'est un médecin de proximité (...) qui doit avoir aussi des capacités d'écoute (...) moi je fais des diagnostics par la poignée de la main et en regardant les gens. » Il est un exemple parmi tant d'autres de médecins sur le point de raccrocher et qui ne seront pas remplacés. Ce dernier bout de chemin à ses côtés permet d'appréhender la détresse humaine et sociale qui se cachent derrière l'expression « déserts médicaux ».