Yves Thréard reçoit David Djaïz, normalien, énarque, essayiste et enseignant. Dans cet entretien, David Djaïz dresse un constat dramatique de l'état de la démocratie française, évoquant un « désinvestissement civique des Français » qui laisse alors la place à une « montée des populismes les plus excluants ». Selon lui, c'est d'abord « l'absence d'idéal mobilisateur » qui explique cette défiance continue.
Face à cela, David Djaïz reste optimiste et décrit notre démocratie comme le « socle commun civique » des Français « aux trajectoires et racines diverses ». L'auteur de Slow démocratie préfère mettre en avant l' « universalisme d'élévation » de la France, formule du philosophe Jean Baudrillard. « L'historien, mais au fond le citoyen, doit embrasser la diversité derrière l'unité ».
David Djaïz rêve pour la France d'une « république écologique, un nouveau mode de vivre-ensemble qui passerait par une ambition très profonde de transition écologique ». Il plaide pour une « démocratie délibérative, où toutes les forces vives de la nation poseraient des diagnostics sur les grands sujets de long-terme ». L'idée est de « fabriquer du commun », autour d'un projet positif.

Oubliez les plateaux de télévision placés sous le feu des projecteurs, oubliez les éclats de voix des débats et la frénésie de l'actualité ; place à une rencontre singulière avec une personnalité du monde politique, des arts, des médias ou de la société civile.

Diffusions sur LCP TNT

Diffusions sur LCP 100%