Image
Banc des ministres

Remaniement : qui sont les députés qui entrent au gouvernement ?

Actualité
par Maxence KagniSoizic BONVARLET, le Lundi 4 juillet 2022 à 10:55, mis à jour le Lundi 4 juillet 2022 à 18:14

Dix députés font leur entrée au gouvernement : cinq secrétaires d’État et cinq ministres délégués. En tout, vingt membres de l'équipe gouvernementale (sur un total de 42) ont été élus ou réélus, le mois dernier, lors des élections législatives. 

Cinq députés nommés ministres délégués

Roland Lescure : ministre délégué chargé de l'Industrie

Image
Roland Lescure sur le plateau de LCP, le 31 mai 2022.
Roland Lescure sur le plateau de LCP, le 31 mai 2022.

Élu pour la première fois en 2017, Roland Lescure est le député de la première circonscription des Français de l'étranger (États-Unis et Canada). Agé de 55 ans, ce pilier de la macronie à l'Assemblée nationale a présidé la commission des affaires économiques lors de la précédente législature. "Je pense que dans le dernier quinquennat j'ai montré ma capacité d'autorité et de leadership pour travailler avec les composantes de la majorité présidentielle, et au-delà", a-t-il déclaré, au micro de LCP le 22 juin dernier, alors qu'il était candidat à l'investiture du groupe Renaissance pour la présidence de l'Assemblée face à Yaël Braun-Pivet qui a été élue au perchoir la semaine dernière. Une feuille de route que le nouveau ministre aura l'occasion d'appliquer sous l'autorité du ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, auquel il est rattaché.

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Roland Lescure (Février 2019)

Jean-Noël Barrot : ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications

Image
Jean-Noël Barrot, le 10 mai 2022 (Joël Saget - AFP).
Jean-Noël Barrot, le 10 mai 2022 (Joël Saget - AFP).

Parmi les représentants du MoDem qui intègrent le gouvernement figure Jean-Noël Barrot. Réputé proche de François Bayrou, il est nommé ministre délégué à la Transition numérique et aux Télécommunications. Député des Yvelines depuis 2017 et secrétaire général du MoDem, âgé de 39 ans, ce spécialiste des questions économiques et financières avait été mandaté en 2021 par Jean Castex pour chapeauter une mission de six mois auprès du ministère de l'Économie, relative à l'accompagnement des entreprises dans la sortie de la crise sanitaire et la relance économique des territoires. Au cours de la précédente législature, il a aussi travaillé sur le renforcement du pouvoir de contrôle et d'évaluation du Parlement. Il a par ailleurs planché sur les modalités de mise en place d’un vote par correspondance, suite notamment aux élections municipales de 2020 perturbées par la crise sanitaire liée au Covid-19. Sa proposition de loi n’avait cependant pas été adoptée. 

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Jean-Noël Barrot (février 2021)

Olivier Becht : ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité et des Français de l'étranger

Image
Olivier Becht, le 1er mars 2022.
Olivier Becht dans l'Hémicycle de l'Assemblée nationale, le 1er mars 2022.

Réélu député du Haut-Rhin, Olivier Becht a fait partie de la même promotion qu'Emmanuel Macron à l'ENA. Elu pour la première fois en 2017, il fait alors partie de l'éphémère groupe "Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants", présidé par Franck Riester, dont il est proche. Il prendra lui-même la tête de ce groupe, rebaptisé "Agir ensemble" après sa séparation d'avec l'UDI. A l'Assemblée, il a particulièrement pris la parole pendant les débats sur la crise sanitaire, soutenant les mesures prises par le gouvernement, tout en prônant parfois leur durcissement. Âgé de 46 ans, Olivier Becht est aujourd'hui membre du parti centriste Agir, créé par Franck Riester.

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Olivier Becht (novembre 2020)

Carole Grandjean : ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels

Image
Carole Grandjean, Julien de Rosa (AFP).
Carole Grandjean, le 21 juin 2022 (Julien de Rosa, AFP).

Élue députée de Meurthe-et-Moselle, en 2017, sous l'étiquette de La République en marche, Carole Grandjean a notamment présenté, en 2019, un rapport sur la fraude sociale. Lors de la législature précédente, elle a aussi été l'une des rapporteurs du projet de loi de réforme des retraites, qui n'a finalement pas abouti, et fait des propositions sur la santé au travail en "changeant de paradigme" sur la prévention. Carole Grandjean, 39 ans, a par ailleurs été rapporteure d'un projet de loi sur la représentation des travailleurs indépendants ayant recours aux plateformes. Ministre déléguée elle sera en charge de ses dossiers auprès d'Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion.

Agnès Firmin Le Bodo : ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé

Image
Agnès Firmin-Le Bodo, député Horizons de Seine-Maritime
Agnès Firmin Le Bodo, le 21 juin 2022 (Bertrand Guay, AFP).

Agnès Firmin Le Bodo est une proche d'Edouard Philippe. Avant sa nomination au gouvernement elle faisait partie du nouveau groupe Horizons à l'Assemblée. La députée est d'ailleurs élue députée depuis 2017 dans la 7e circonscription de Seine-Maritime, qui fut celle de l'ancien Premier ministre. Agnès Firmin Le Bodo, 53 ans, est nommée au gouvernement quatre jours après son élection à la présidence de la commission des affaires culturelles et de l'éducation du Palais Bourbon où elle va donc devoir être remplacée. Lors de la précédente législature, elle a présidé la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi relatif à la bioéthique (PMA pour les couples de femmes et les femmes seules). Pharmacienne, la députée avait décidé, au plus fort de la crise du Covid, de retourner exercer son métier à plein temps. Ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé, elle travaillera sous la responsabilité du nouveau ministre de la Santé, François Braun.

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Agnès Firmin Le Bodo (novembre 2021)

Cinq députés nommés secrétaires d’État

Hervé Berville : secrétaire d’État chargé de la Mer

Image
Hervé Berville, le 8 juin 2022 (Martin Bertrand - Hans Lucas - AFP).
Hervé Berville, le 8 juin 2022 (Martin Bertrand - Hans Lucas - AFP).

À 32 ans, Hervé Berville, ancien des "Jeunes avec Macron", fait son entrée au gouvernement. Celui qui a été réélu député des Côtes-d’Armor remplace Justine Benin, battue lors des élections législatives. Porte-parole du groupe La République en marche durant la précédente législature, il a notamment travaillé sur les problématiques liées au co-développement. Rapporteur du texte à l’Assemblée, il était notamment parvenu à trouver un compromis avec le Sénat pour faire adopter le projet de loi de programmation relatif au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales. Rescapé du génocide contre les Tutsis au Rwanda, il a représenté Emmanuel Macron lors du 25ème anniversaire de la commémoration de cet événement en 2019. Dans ses fonctions au gouvernement, il est rattaché Matignon. 

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Hervé Berville (octobre 2021)

Sarah El Haïry : secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel

Image
Sarah El Haïry, le 17 février 2022 (Nicolas Billiaux - Hans Lucas - AFP).
Sarah El Haïry, le 17 février 2022 (Nicolas Billiaux - Hans Lucas - AFP).

À 33 ans, celle qui a été réélue lors des dernières élections législatives dans sa circonscription de Loire-Atlantique, a finalement été reconduite au sein d’un secrétariat d'Etat à la Jeunesse et au service national universel (SNU). L’élue du MoDem, qui faisait partie des sortants lors du précédent remaniement, en mai, retrouve donc le portefeuille qui était le sien depuis juillet 2020. Dans ses fonctions au gouvernement, elle est doublement rattachée au ministère des Armées de Sébastien Lecornu et au ministère de l'Education nationale et de la jeunesse de Pap Ndiaye. 

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Sarah El Haïry (novembre 2018)

Bérangère Couillard : secrétaire d’État en charge de l'Écologie

Image
Bérangère Couillard
Bérangère Couillard, le 16 juin 2020 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP).

C'est l'un des nouveaux visages féminins de ce gouvernement : Bérangère Couillard, députée de Gironde depuis 2017. Membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire à l’Assemblée, elle s'était abstenue lors du vote du texte visant à réintroduire durant trois ans les néonicotinoïdes, ces pesticides tueurs d’abeilles, le gouvernement ayant alors argué de l'aide nécessaire à accorder à la filière de la betterave sucrière. Également très engagée dans la lutte contre les violences sexistes et intra-familiales, elle a porté et fait adopter une proposition de loi visant à protéger les victimes de violences conjugales. Dans le nouveau gouvernement, elle collaborera avec Christophe Béchu, nouveau ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

>> Retrouvez l'émission Emois & moi consacrée à Bérangère Couillard (2020)

Patricia Mirallès : secrétaire d'Etat chargée des Anciens combattants et de la Mémoire

Image
Patricia Mirallès
Patricia Mirallès, le 13 mai 2017 (CHARLY TRIBALLEAU / AFP).

Députée de l'Hérault depuis 2017 et vice-présidente de la commission de la défense, Patricia Mirallès est également colonelle de réserve citoyenne au 4e régiment du matériel à Nîmes. Fille de rapatriés d'Algérie, elle a été rapporteure du projet de loi portant reconnaissance de la Nation envers les Harkis et les autres personnes rapatriées d'Algérie, adopté en novembre dernier. Accusée par Mediapart d'avoir utilisé son enveloppe de frais de mandat pour des dépenses personnelles, ce qu'elle a toujours démenti, la députée montpelliéraine a été réélue lors des dernières élections législatives. Au gouvernement, elle sera sous la tutelle de Sébastien Lecornu, ministre des Armées.

>> Retrouvez le Circo : "Patricia Mirallès, le combat d'une députée pour reconnaître le Covid long".

Dominique Faure : secrétaire d’État chargée de la Ruralité

Image
Dominique Faure
Dominique Faure, le 28 juin 2022 (Arthur Nicholas Orchard – Hans Lucas - AFP)

À peine élue députée de Haute-Garonne pour la première fois le mois dernier, Dominique Faure entre au gouvernement. Membre du Parti radical, elle devient à 62 ans secrétaire d’État chargée de la Ruralité. Cette ancienne tenniswoman, également ancienne cadre dans le secteur privé, est maire de la ville de Saint-Orens et première vice-présidente de Toulouse Métropole. 

Dix élus restent ministres

  • Elisabeth Borne, Première ministre 
  • Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et des Outre-mer
  • Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion
  • Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire
  • Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publique
  • Olivier Véran, ministre délégué chargé du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement
  • Franck Riester, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement
  • Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics
  • Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme
  • Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports